Avis de parution


Vient de paraître Le n°46 de Desmos/Le Lien, consacré à la littérature jeunesse, vient de paraître 116 pages, 13 € À l’âge où l’on devient lecteur Pour qui a eu la chance d’apprendre à lire dans les années 1980, l’entrée en littérature a été synonyme de découverte d’un univers de grande qualité, riche dans les thèmes, le style et la forme matérielle (tant de beaux volumes ont façonné des générations de bibliophiles). En France, la politique du livre a permis de doter tous les établissements scolaires de bibliothèques (bcd et cdi) et si, en Grèce, il n’en a pas été de même, le secteur de la littérature jeunesse s’est néanmoins développé à partir des années 1970 : en 2006, il occupait 25% de la production éditoriale nationale1. Et, au cours des 25 dernières années, les rayons « jeunesse » des librairies grecques se sont largement étoffés. Malgré la crise, nombre de parents continuent à acheter des livres pour leurs enfants – quitte à sacrifier leurs propres achats –, comme en témoignent les ventes en librairies et dans les nombreux marchés du livre qui se tiennent un peu partout en Grèce.

Nous avons souhaité, pour ce numéro, nous pencher sur la production récente du domaine jeunesse. Pour cela, nous avons fait appel à Manos Kontoléon, auteur très estimé, directeur de collection jeunesse, critique littéraire et traducteur que nous remercions chaleureusement pour sa participation. Il a coordonné ce Dossier et fait appel à des enseignants-chercheurs grecs spécialisés dont les textes composent un tour d’horizon de la littérature jeunesse grecque contemporaine. Andréas Karakitsos livre le fruit d’une étude comparative de 300 titres parus depuis 1985. Il dégage les tendances notables de la littérature jeunesse et propose un classement par grands thèmes. Georges Papantonakis étudie, quant à lui, les récits brefs de la période actuelle. Après une présentation de la production, il décrit leurs principaux thèmes et spécificités formelles. Yannis S. Papadatos s’attache aux livres documentaires, en plein essor. Il expose la diversité des thématiques, aussi bien historiques que scientifiques, et souligne l’essor des sujets très contemporains dont l’apport aux adolescents est celui d’une ouverture au monde qui leur permet de questionner celui-ci. Ada Katsiki-Guivalou se penche, de son côté, sur le renouvellement de la littérature jeunesse. Thématiques et techniques narratives innovantes ont changé l’expérience de la lecture et permis l’émergence d’un nouvel horizon d’attente chez de jeunes lecteurs désormais avides de singularité littéraire. Dimitris Politis approfondit cette étude de la réception en s’attachant au binôme réalisme-imaginaire dont il démontre que ses deux termes ne s’opposent pas nécessairement dans la littérature jeunesse. Au contraire, l’interaction entre vision du monde réaliste, nécessaire dans un pays au réel douloureusement présent, et faculté d’imagination, encore très vivace, chez les adolescents, permet de développer ce qu’il nomme une « poétique adolescente ». Méni Kanatsouli, enfin, s’intéresse à la représentation des sexes dans les œuvres destinées à ces adultes en devenir que sont les adolescents. Identité de genre, identité sexuelle, autant de sujets délicats que la littérature jeunesse permet souvent d’aborder de manière plus sereine que des discussions familiales !

Le lecteur trouvera des suggestions de lecture en grande quantité au fil des articles qui composent ce Dossier. Dans notre prochain numéro, une anthologie sera consacrée, en version bilingue, aux récits destinés à la jeunesse, depuis les contes traditionnels jusqu’aux best-sellers des dernières années. En attendant, vous trouverez dans le Face à face quatre extraits inédits en version bilingue : ceux de romans des « aînées » George Sari et Alki Zéi, du dernier roman de Manos Kontoléon, ainsi que du Microcosme, de Yorgos Panayotakis, paru en 2011. On pourra apprécier la diversité des thématiques, mais aussi la beauté de la langue qui n’a rien à envier à celle des romans pour adultes.

Enfin, les riches Nouvelles Littéraires complètent, comme d’habitude, ce numéro dont nous vous souhaitons bonne lecture.

155 views0 comments

Recent Posts

See All