Portraits d'artistes

Maria Giannikou

Maria Giannikou est née à Mytilène et a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts de l’Université de Thessalonique de 1993 à 1998 avec le professeur A. Theofylaktopoulos ; puis, en 1999, elle se spécialise en gravure à l’Ecole des Beaux-Arts d’Athènes avec le professeur G. Milios. Elle a réalisé sept expositions individuelles à Athènes et à Mytilène, et a participé également à des expositions collectives en Grèce et à l’étranger, ainsi que lors d’événements internationaux : Grand Palais in Paris- Art and Capital (2013), Art Madrid World art vision (2014). Une partie de ses œuvres se trouve dans des galeries à Hydra, Komotini et Mykonos, ainsi que dans de nombreuses collections privées en Grèce et à l’étranger.

η_μπαντα_του_δρομου.jpg

Musiciens de rue, Maria Giannikou

"Les derniers tableaux de Maria Giannikou, allient peinture abstraite et figurative. Comme avant, les fonds sont toujours unis, dépourvus de perspective, avec des fenêtres de lumière et de couleur qui émanent de cités imaginaires, à l’architecture dense, dans un esprit empreint de primitivisme et et d’entité sculpturale. Les corps humains ont, eux aussi, quelque chose de sculptural, lorsqu’ils apparaissent devant des alignements réguliers, formant des équilibres où alternent les dispositions émotionnelles. Des figures expressives, aux couleurs vives, comme dans tous ses tableaux, révèlent une vigueur, une tension, une présence tenace, entre mythe et quotidien, théâtralité et réalisme.

Les figures de Maria Giannikou ont quelque chose d’allégorique, de même que ses édifices. Ils occupent l’espace en une disposition frontale, parsemée de taches colorées, chargée de teintes chaudes et intenses.

L’organisation de l’espace demeure délibérément en deux dimensions, tandis que se créent des marques elliptiques et des tensions autour du thème des groupes humains et de la cité. L’alliance de ces deux éléments exclue la profondeur, comme si elle n’était pas accessible, et se concentre à la surface, limitée par ces deux dimensions, tel un espace emblématique.

On y devine une tendance autobiographique, des dispositions poétiques, mais non oniriques, comme des symphonies inquiètes et tourmentées par des accords menaçants qui invitent au rassemblement de groupes de combattants prêts à l’action. Il s’agit là d’une adaptation expressionniste d’images aux racines européennes et médiévales".

 

Emmy Varouxaki, historienne de l’art

En savoir plus

Si vous souhaitez en découvrir plus sur l'artiste et son œuvre n'hésitez pas à consulter son site et ses comptes sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens ci-dessous :

 

mariagiannikou.blogspot.com

mariagiannikou7.wix.com/mariagiannikou

facebook.com/MariaGiannikouPainter2009

Christina FYTILI

1'Una

Sculpture murale

 

du 9 mars au 24 mars 2018

Vernissage le vendredi 9 mars 2018, à partir de 18h30

Le vendredi 9 mars 2018 à 18h30 la galerie Desmos à Paris en collaboration avec Technohoros d’Acropole à Athènes nous invitent au vernissage de l’exposition de sculpture murale « 1’una » de Christina Fytili. L’exposition aura lieu à la galerie Desmos, 14 rue Vandamme à Montparnasse à Paris jusqu’au 24 mars 2018 et est placée sous l’égide de l’Ambassade de Grèce en France.

 

Comme le note le peintre et professeur de l’Ecole des Beaux-Arts à l’Université Aristote de Thessalonique Georges Tsakiris : « Christina Fytili, jeune artiste grecque, affirme à travers son œuvre depuis ses années à l’université que la peinture est la recherche permanente de la traduction du tridimensionnel par le langage de la peinture, de l’esquisse, et souvent même de l’harmonie des couleurs. Du mélange de son intuition et de sa maîtrise technique naît une richesse de couleurs qui lui permet de toucher la sensibilité de ses spectateurs. Tout artiste s’exprime à travers sa création et Christina Fytili développe le concept de la couleur en créant des zones et espaces chromatiques pour parvenir à ses fins ».

La Présidente de l’Association « ELPIDA » - Amis des enfants atteints de cancer et Ambassadrice de bonne volonté d’UNESCO Marianna V. Vardinoyanni souligne que « Christina Fytili, notre Christina, est une fille douée, de talent, qui a été devenue une artiste charismatique. Ses expériences, ses rêves, ses espoirs, mais ainsi que ses larmes sont certains de matériaux structurant ses œuvres.Chacun de ses œuvres, ayant son propre caractère, fait partie d’une expérience qui se transforme et passe au spectateur son histoire, grâce à ses couleurs, à sa texture et aux matériaux utilisés.Christina ne peut qu’être affectée de la communication et de l’interaction avec le spectateur des œuvres, à travers de l’échange des sentiments et des expériences. Nos souvenirs sont ceux qui nous aident à jouir ce qu’on voit et l’Art est, peut-être, le meilleur moyen d’exprimer et d’interpréter les sentiments et les nuances de notre âme. Des œuvres, qui forment les chemins du rêve de l’artiste, constituent l’exposition « 1 una », une exposition, qui est une étape significative sur la route artistique de Christine ! »

 

Christina Fytili(Christef) est née et a grandi à Larissa. Elle a fait ses études à l’École des Beaux-Arts (Département des Arts Visuels et Appliquées) de l’Université Aristote de Thessalonique, en Grèce. Elle a étudié la peinture sous la tutelle des professeurs Giorgos Tsakiris et Kyriakos Mortarakos et la gravure sous la tutelle du professeur Manolis Giannadakis. Ensuite, à l’Universidad Complutense de Madrid, dans le cadre du programme Erasmus, elle se spécialise dans la peinture à fresque. Diplômée de peinture en 2010, elle part en Italie et entre à l’Accademia di Belle Arti di Macerata où elle se spécialise à l’art-thérapie de 2010 à 2011. De 2012 à 2013, elle étudie à l’Università degli Studi di Roma Tre, où elle obtient en 2013 le diplôme de spécialisation en « Metodologia e Didattica Speciale per l’Integrazione degli Allievi con Disabilità » (méthodologie et didactique spécialisée pour l’intégration des étudiants handicapés). Depuis 2012, elle travaille en tant que pédagogue des arts visuels dans l’enseignement général et les écoles spécialisées. Parallèlement, elle exerce en tant qu’art-thérapeute bénévole à l’Association des amis des enfants atteints du cancer « Elpida ». Elle a présenté ses œuvres à diverses expositions personnelles et collectives en France, en Allemagne, en Grande Bretagne, en Italie, en Belgique et en Grèce. On trouve notamment ses œuvres dans plusieurs collections personnelles en Grèce et à l’étranger.

 

L’exposition est placée sous l’égide de l’Ambassade de Grèce en France

 

Coordinatrice de l'exposition : Eva Tzimourta

 

Une exposition en collaboration avec l’espace d’art TECHNOHOROS d’Acropole à Athènes. www.technohoros.org

 

 

 

 

Tableaux récents

imagine.jpg
20200226_114824α.jpg