top of page

« La nuit aspire la pluie des météores incandescents, la chevelure des comètes s’épanche en traînées lumineuses, les cordes cristallines du rêve dénouent l’impossible du sommeil. » Le verbe poétique de Cypris Kophidès produit des images cosmogoniques, se nourrit des symboles oniriques et des références aux codes primordiaux. La nuit traversière se lit – ou plus justement s’entend – comme un écho cosmique harmonique.

KORPHIDÈS CYPRIS La Nuit Traversière / Η νύχτα που μας διαπερνά

10,00 €Prix
  • poèmes traduits du grec par Katina Vlachou &Vassilis Pandis

    Éditions Diabase éditions, coll. « Littérature », 2022

    ISBN : 9782372030427

    64 pages

bottom of page