top of page

Marios Hakkas croyait à un monde plus juste : il fut broyé, comme tant d'autres, entre le pouvoir de droite et les caciques de son parti. Puis ce fut la lutte finale : un vain combat contre le cancer. Mort à 40 ans, Hakkas n'a laissé que trois livres, dont voici les deux derniers. Les nouvelles du Bidet (1970) et des Cénobites (1972).

Traduit du grec par Noëlle Bertin, Yseult Dimakopoulos, Dominique Dourojeanni et Michel Volkovitch.

HÀKKAS MÀRIOS Les cénobites précédé de Le Bidet et autres histoires

15,00 €Prix
  • traduit du grec par Noëlle Bertin

    Éditions Maurice Nadeau, 1997

    ISBN : 9782862311425

bottom of page