top of page

Portée par le développement de la presse, apparaît en Grèce, à la fin du XIXème siècle, une éclosion du genre de la nouvelle qui s’enracinera dans la littérature du pays et qui y demeure florissant. A côté de l’étude mœurs et de l’écriture réaliste se fait jour chez certains nouvellistes, sous l’influence de modèles étrangers comme Poe ou Maupassant, un attrait pour les diverses formes de l’irrationnel. C’est surtout au cours de la période qui va de 1880 à la fin des années 1920 que prend place dans les lettres grecques une «⁠ ⁠Grèce de l’étrange », envers du décor de l’image solaire et du ra­tionalisme généralement associés à cette terre méditerranéenne. La présente anthologie vise à donner un aperçu de cet aspect méconnu de sa littérature.

 

Constantin Cavafis A la lumière du jour ♦ Nicolaos Episcopopoulos Ut dièse mineur ♦ Andréas Karkavitsas Le corail noir ♦ Ioannis Kondylakis Le chat noir ♦ Napoléon Lapathiotis L’ami mystérieux ♦ Pavlos Nirvanas Histoire d’un crime ♦ Alexandre Papadiamantis L’île d’Ouranitsa ♦ Zacharias Papantoniou Le faucon blessé ♦ Constantin Théotokis Caïn ♦ Dimitrios Vikélas Philippos Marthas ♦ Démosthène Voutyras Le chant du pendu

BOUCHET RENÉ (dir.) La Grèce de l’étrange, Anthologie de nouvelles grecques

29,00 €Prix
  • Nouvelles grecques choisies et traduites par René Bouchet

    Éditions Aiora, 2023

    ISBN : 9786185369750

bottom of page