A paraître aux éditions Desmos : Roko Roko et La fustanelle

Leftèris Vryonakis

ROKO ROKO

&

LA FUSTANELLE

Petites histoires dans de grandes villes

« Flânerie » c’est ainsi qu’en France on désigne une promenade en ville sans but précis.

Depuis ma plus tendre enfance j’ai aimé me balader en baguenaudant. Ah ! S’abandonner aux impressions du moment pour profiter d’un spectacle toujours nouveau, aux multiples scénarios et aux innombrables acteurs. Le moindre attroupement m’attirait. Il me fallait absolument savoir ce qui se passait. Bien sûr, cela agaçait mon père : « Mais où étais-tu donc ? Qu’as-tu fait pendant tout ce temps ? ». Et de me répéter : « Ta curiosité te perdra!».

En vérité cette curiosité m’a plutôt gardé les idées claires et l’esprit en éveil.

C’est ainsi que s’ouvre la première des onze nouvelles de Leftèris Vryonakis publiées en grec, sous le titre Roko Roko par les éditions Desmos en 2010 qui en proposent aujourd’hui une version bilingue grec-français en deux volumes, premiers titres d’une nouvelle collection destinée aux francophones apprenant le grec moderne.

Dans un style direct, sans affectation, mais avec fraîcheur et humour, Leftèris Vryonakis – qui a quitté la Grèce à la fin des années 50 pour la France où il a vécu et travaillé comme musicien sous le nom de Tony de Balkano – nous raconte quelques épisodes de sa vie. Une pointe de nostalgie et beaucoup d’autodérision ajoutent une profondeur discrète à ces textes écrits dans une langue abordable même à des débutants en grec.

La première nouvelle donne son titre au premier volume : Roko-Roko. Le second volume prend pour titre la première des nouvelles parisienne : La fustanelle. Cette scission en deux volumes accentue la différence d’univers entre la Grèce et la France au début de la deuxième moitié du XXème siècle. Outre ce voyage dans le temps, chacun des récits nous permet de faire connaissance avec des personnages hauts en couleurs : un père superstitieux, un bonimenteur généreux, une tante explosive, un patron sans vergogne, un astucieux importateur de vins grecs à Paris, un pêcheur déraciné mais aussi des amis d’enfance de l’auteur et surtout, particulièrement à travers ses rencontres avec les femmes, l’auteur lui-même tout à la fois naïf, émerveillé et amoureux de la vie.

Car c’est de la vie dont il s’agit dans ces onze nouvelles contées avec tendresse et traversées par un enthousiasme contagieux.

71 views0 comments

Recent Posts

See All