A paraître aux éditions Desmos : Retour en Grèce, de Dimitris Nollas

RETOUR EN GRECE

de Dimitris Nollas

Le personnage principal du Retour en Grèce de Dimitris Nollas est un jeune homme de Thessalonique, Aristos, qui étudie à l’université de Munich dans les années soixante. D’un tempérament de dilettante, il rêve sa vie, sans vraiment parvenir à vivre ses rêves, quand un retour inopiné dans sa ville natale le bouleverse. Il fait ce voyage pour accompagner Chrysanthe, une ouvrière employée depuis les années quarante dans une usine bavaroise, également de retour au pays. Chrysanthe oblige Aristos à se poser des questions sur lui-même, avant que la redécouverte de Salonique après trois ans d’absence ne le place en face de réalités qu’il s’était toujours forcé d’ignorer.

L’auteur opère un constant balancement entre destin individuel et histoire collective pour nous mener vers une interrogation sur le sens de la vie, au travers de la quête de la liberté qu'entreprennent – sur des modalités bien différentes – Aristos et Chrysanthe. Elle pourrait être sa mère et elle apparaît comme son double. Il la perçoit comme une âme sœur et la poursuit comme un amour impossible dont il ne peut que saisir une image en apparence semblable à travers Vassiliki, demi-sœur de Chrysanthe mais aussi son double trompeur qui fait obstacle à la quête d’Aristos.

Dans ce Retour en Grèce, Dimitris Nollas intègre des récits dans le récit, dans la tradition du roman picaresque, et cette construction narrative permet l'alternance du comique – dans des scènes désopilantes d’incongruité – et du tragique, à travers une variété de décors, de situations et de personnages qui nous font voyager dans une Grèce aux antipodes de la carte postale touristique.

Avec une ironie implacable, Dimitris Nollas invite le lecteur à méditer sur le lien qui unit l’homme grec à sa cité. Au cœur du récit, les stigmates de l’occupation allemande, les plaies toujours ouvertes de la guerre civile, la difficulté de communication au sein d’une fratrie, les conflits de classes sont autant de pistes de réflexion pour le lecteur. Dans l'une des nombreuses interviews (To Vima 22/03/15) accordées après l'attribution du Prix national du Roman 2014 au Retour en Grèce, Dimitris Nollas confiait son désir de voir les Grecs régler les différends issus de leur passé « avec amour et dialogue », sans quoi ils seraient « condamnés à vivre aujourd'hui en hypocrites et demain, en victimes ».

141 views0 comments

Recent Posts

See All