Nouvelles littéraires

Telles des guitares désaccordées Maria Polydouri - Kostas Karyotakis La rencontre entre un éditeur curieux, Bruno Doucey, et une traductrice passionnée, Michèle Justrabo, a donné naissance à un petit bijou qui plaira, nul doute, aux amateurs d’histoire littéraire et de poésie, mais aussi aux romantiques véritables. Kostas Karyotakis (1896-1928) et Maria Polydouri (1902-1930) ont vécu et écrit avec fulgurance, au début du xxe siècle, dans une Grèce en proie à de nombreuses difficultés. Ils se sont aimés follement jusqu’à la rupture voulue par Karyotakis qui se suicide par la suite. Maria Polydouri, quant à elle, meurt à 28 ans de la tuberculose. Leurs œuvres respectives ont marqué durablement la littérature néo-hellénique et, comme le souligne justement Michèle Justrabo, leurs textes vivent encore aujourd’hui, notamment par le biais de la chanson. Telles des guitares désaccordées réunit des poèmes de ces deux « poètes maudits », brûlés par l’existence. Leurs voix alternent dans ce qui ressemble à un dialogue indirect qui donne à voir l’émergence de l’amour, son paroxysme puis son déclin. L’édition bilingue, très originale, propose le grec et le français « tête bêche. Une manière de suggérer que chaque être est l’impossible reflet de l’autre », comme l’écrit l’éditeur. Une belle mise en abyme de cette histoire d’amour et de poésie qui n’en finit pas de nous émouvoir. Traduit par Michèle Justrabo. Paris, éditions Bruno Doucey, 2016, 128 p., 15 €

-----------------------

Moment grec

Collectif

Moment grec est un ouvrage transversal qui, en s’interrogeant sur la question grecque, s’ouvre à l’actualité du monde et de l’art. Il est une étude consacrée à la Grèce, à son histoire et à sa situation aujourd’hui, d’un point de vue artistique – impliquant les arts visuels, la littérature, le cinéma, la politique, les sciences…

Cet ouvrage collectif édité aux Editions du Regard, est né d'une réflexion partagée entre Pierre-Alexis Dumas et Emmanuel Saulnier à partir de leurs expériences respectives.

L'ensemble du livre s'articule autour de deux conférences d'Emmanuel Saulnier faites en Décembre 2014 au Palais de Tokyo à Paris et en Mai 2015 à l'Institut de France d'Athènes sous le titre « Conditions d'existence, présence elliptique, moment grec ».

Il conclut le travail engagé par l’atelier de sculpture expérimentale d’Emmanuel Saulnier aux Beaux-Arts de Paris durant de 2014 à 2016.

Artistes, historiens, critiques, écrivains, cinéastes, grecs et français y interviennent de façon personnelle et engagée.

Pierre-Alexis Dumas, Aurore Vincenti, Alfred Pacquement, Anaël Pigeat, Marie-Christine Vandoorne, Philippos Grigoriadis, Emmanuel Saulnier, Evgenia Giannouri, Anastassia Makridou-Bretonneau, Filippos Koutsaftis, Philippe Jockey, Olivier Descotes, Panos Kokkinias, Catherine Strasser, Denys Zacharopoulos, Depression Era, Nicolas Bourriaud, Christos Chryssopoulos, Fay Zika, Yiannis Boutaris, Maria Tsantsanoglou, Pauline Simons, Maria Tsagkari, Evangelia Kranioti, Athanasios Zagorisios, Stavros Katsanevas, Mâkhi Xenakis, Yannis Mavroeidakos, Fabrice Vannier et Jason Karaïndros.

Paris, Éditions du Regard, 400 pages, 350 illustrations, 35 €

-----------------------

L'Ultime Humiliation

Rhéa Galanaki

« Il faut que tu rêves d’Athènes. Je te demande simplement de rêver d’Athènes, de ton Athènes à toi. » « C’était l’âme d’une ville qui expirait devant elles. » Parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent pour participer à la manifestation du 12 février 2012. Commence alors une extraordinaire odyssée dans une ville en guerre, où elles retrouvent, opposés dans un face-à-face vertigineux, Takis, qui a rejoint les rangs des néo-nazis de l’Aube dorée et l’anarchiste Oreste. Qu’adviendra-t-il au terme d’un voyage pendant lequel, après s’être perdues dans Athènes au milieu des manifestants, des gaz lacrymogènes, des combats et des incendies ravageant le centre, les deux bonnes femmes auront été réduites à l’état de SDF ? Avec ce très beau roman initiatique qu’est L’Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki nous offre un récit saisissant et ambitieux sur la « crise » et les racines du mal, interrogeant ainsi l’identité et la destinée de la Grèce contemporaine.

Traduit par Loïc Marcou Paris, Galaade éditions, 304 pages, 24 €

112 views0 comments

Recent Posts

See All